Les formations à l'institut Forhom

La lutte contre le blanchiment et les pratiques frauduleuses

Finances publiques
  • Management stratégique et performance des organisation

Objectifs de la formation

  • Sensibiliser les participants aux pertes dues aux pratiques frauduleuses et évaluer leur impact sur le développement.
  • Expliciter les politiques mises en œuvre par les agences internationales dans leur combat contre la fraude.
  • Illustrer le rôle du facteur humain (motivations, attitudes, passage à l’acte, rationalisation, etc.).
  • Implanter des directives appropriées afin de prévenir et de détecter ces pratiques.

Dates et lieu de formation

  • du 13 au 24 août 2018
  • 2 semaines.
  • Marrakech (Maroc)

Prestation pédagogique

4 900 € par personne (hors transport et hébergement)

Hébergement (option)

L'hébergement en détail à partir de €/nuit soit € pour le séjour

Thème 1 - Les techniques et outils de prévention et de lutte contre les pratiques frauduleuses

  • Pratiques collusives, coercitives, corruptrices et obstructives.
  • Envergure et impact du phénomène.
  • Analyse du "triangle" de la fraude.
  • Objectifs du fraudeur et ses méthodes.
  • Les standards juridiques internationaux et africains en matière de lutte contre la corruption. 
  • Classification et profil des pratiques frauduleuses des entreprises soumissionnaires : listes noires et actions juridiques.

Thème 2 - Les techniques et outils de prévention et de lutte contre la fraude et le blanchiment

  • Les défis de l’Afrique face à la lutte contre la criminalité organisée nationale et transnationale.
  • Les aspects juridiques, méthodologiques et opérationnels du blanchiment d’argent.
  • Les dispositifs de luttre contre le blanchiment et les recommandations du GAFI.
  • L'environnement légal de la criminalité économique et financière en Afrique.
  • L'adaptation des mesures pour lutter contre les pratiques frauduleuses.
  • Les dessous-de-table et leurs effets sur la comptabilité.
  • La corruption au sein de l'administration fiscale.
  • La collecte des droits de douane et fraude.
  • L'implémentation d'un système anti-fraude.

Thème 3 - Les détournements d'actifs et faux en écriture et l'adjudication des marchés publics

  • Les méthodes de détournement actif.
  • La fraude fiscale, le détournement de fonds, de dépôts et de liquidités, la majoration de revenus, les facturations pour son propre compte et les jeux d'inventaires.
  • La détection des faux en écriture.
  • Les normes INTOSAI et ISA.
  • L'extorsion et les commissions illégales dans les marchés publics.
  • La passation et l'adjudication des marchés publics :
    • pratiques anticoncurrentielles,
    • surfacturation,
    • dessous-de-table,
    • travaux pour son propre compte,
    • les conflits d'intérêts.

Public concerné

  • Cadres des organismes de lutte contre la corruption, la fraude et le blanchiment.
  • Cadres en charge de l’audit, de l’inspection ou du contrôle des marchés publics, des finances publiques ou du fonctionnement des administrations.
  • Membres des institutions supérieures de contrôle.
  • Membres des Assemblées ou Commissions parlementaires.

Bon à savoir

Les participants sont invités à amener toute documentation et texte législatif soutenant la lutte contre la fraude, la corruption et le blanchiment dans leur pays afin de produire en groupe de travail une synthèse des éléments légaux et opérationnels de détection et répression.

En collaboration avec

  • Formations internationales partenariat renforcement des compétences